La mémoire musculaire inculquée en français

Alex Tétrault : « Ce n’est qu’à l’âge de 12 ans, lorsque j’ai fait un camp de hockey au Québec que j’ai pris connaissance de la terminologie en français. J’étais sous le choc. En même temps, c’était super intéressant d’apprendre ces expressions. »

Alex Tétrault : « Ce n’est qu’à l’âge de 12 ans, lorsque j’ai fait un camp de hockey au Québec que j’ai pris connaissance de la terminologie en français. J’étais sous le choc. En même temps, c’était super intéressant d’apprendre ces expressions. »

Entre Noël et le Jour de l’An, les jeunes passionnés de hockey pourront travailler au son du français leur mise au jeu, leur maniement de la rondelle, leur coup de patin et leurs passes. Technique et langue : ils pourront, pour ainsi dire, faire d’une rondelle deux coups.

Daniel BAHUAUD

Catégorie: Sport