La limite des statistiques, c’est l’humain

Rencontre en 2006 entre le joueur Jonathan Toews (à gauche) et André Brin, alors qu’il travaillait pour Hockey Canada.

Rencontre en 2006 entre le joueur Jonathan Toews (à gauche) et André Brin, alors qu’il travaillait pour Hockey Canada.

André Brin, c’est la boulimie de statistiques personnifiée. Petit, il était déjà à l’affût de l’évolution de ses joueurs préférés, comme Bobby Orr et Phil Esposito des Bruins de Boston. Aujourd’hui, comme gérant des communications pour les Oilers d’Edmonton, il est au ciel des statistiques.

Daniel BAHUAUD

Catégorie: Sport