DANS LA SÉRIE : FRANCOPHONES DE LA LOI 5

Photo 01•15 mars 2017

Rick Buskell a 34 ans. Il est enseignant en immersion à Kelvin High. Pour celui qui est né d’une mère francophone, mais qui a grandi dans un foyer où l’on ne parlait que l’anglais, il a suffi d’un hasard administratif pour que, jeune homme, il ouvre en grand la porte de la francophonie. Lui qui l’an dernier ne faisait pas partie des francophones du Manitoba, est aujourd’hui devenu francophone de plein droit selon les critères de la Loi 5, adoptée à l’unanimité en juin 2016 par les députés manitobains . Le témoignage de Rick Buskell démontre que l’ouverture du législateur doit se concrétiser par un sentiment d’appartenance qui dépasse un simple décompte administratif.

 

 

La Liberté du 15 mars 2017

Pour voir l’ensemble du journal, abonnez-vous à LA LIBERTÉ (lisez plus…)

Catégorie: Unes