Mieux comprendre pour mieux agir

Pour son dixième anniversaire, le Global Justice Film Festival propose une sélection d’une trentaine de films engagés à visionner les 2 et 3 novembre dans les locaux de l’Université de Winnipeg.

 

LA LIBERTÉ (PRESSE-CANADA)

Sumeep Bath, coordonnateur des relations publiques au sein du Conseil manitobain pour la coopération internationale.

 

 

 

Faire de la planète Terre un lieu de vie plus sain pour tous ses habitants, voilà l’objectif final du Global Justice Film Festival. Celui-ci se tiendra le soir du vendredi 2 novembre et la journée du 3 novembre à l’Université de Winnipeg. Pas moins de 32 films sur la justice sociale et le développement local et international seront proposés au public, des productions internationales, mais aussi canadiennes et manitobaines.

« Ce festival est mis en place afin de sensibiliser les Manitobains sur les problématiques qui affectent la population mondiale, explique le coordonnateur des relations publiques du Conseil manitobain de coopération internationale, Sumeep Bath, l’un des groupes partenaires du festival. Il existe depuis dix ans et devient un peu plus populaire chaque année. Il propose des films adaptés à tous les âges, des productions qui ne seraient sans doute pas vues si elles n’étaient pas proposées dans le cadre d’un festival. »

10 ans déjà

L’année 2012 est une année particulière pour le Global Justice Film Festival puisqu’elle représente son dixième anniversaire. « Pour l’occasion, nous avons organisé un gala le vendredi soir qui s’ouvrira sur la projection d’I am, un documentaire réalisé par Tom Shadyac, le producteur, réalisateur et scénariste américain d’origine libanaise qui a signé de gros succès cinématographiques tels que Ace Ventura, Liar Liar et Bruce Almighty, exprime le francophile Sumeep Bath. « Nous avons choisi une œuvre de Tom Shadyac car ce dernier est un grand nom du cinéma, connu surtout pour ses comédies, continue-t-il. Son film I am est d’un autre genre. Il traite une grande partie des thèmes abordés dans les autres films sélectionnés pour le festival. »

Notons cependant que tous les billets pour le Gala du vendredi soir ont déjà été réservés et qu’il n’est donc plus possible d’obtenir un siège. « Les places sont parties comme des petits pains, lance Sumeep Bath. Néanmoins, au vu de la demande importante du public, nous avons ajouté une nouvelle projection du film de Tom Shadyac. Celle-ci aura lieu le samedi, à 11 h 40. Étant donné qu’il s’agit d’une modification de dernière minute, le film n’apparaît pas dans le programme imprimé. Mais il est bel et bien prévu. »

Par Angelika Zapszalka

Catégorie: Actualités

Tags: ,