Le Manitoba savoure ses stagiaires français

Comme chaque été, l’ANIM accueille de nouveaux stagiaires français pour leur offrir un stage dans différents restaurants de la province, pour leur offrir bien plus qu’une expérience professionnelle, mais une expérience de vie. Témoignage de deux anciens stagiaires revenus vivre au Manitoba.

 

La Liberté - La France Savoure le Manitoba

Cyril Blot et Maryline Macard étaient stagiaires pour La France Savoure le Manitoba. Aujourd’hui, impossible pour eux de quitter le Manitoba.

Cyril Blot et Maryline Macard ont respectivement participé en 2006 et 2010 au programme La France Savoure le Manitoba, mis en place par l’ANIM. Depuis, les deux anciens stagiaires sont tombés en amour avec le Manitoba et ne peuvent plus le quitter.

« Durant notre stage, l’ANIM a tout fait pour nous offrir les conditions idéales à notre épanouissement. Du début à la fin, leur prise en charge est extraordinaire, pour les documents administratifs, le logement, les plans de la ville, les attraits touristiques, mais surtout la chaleur humaine », explique Maryline Macard.

Brigitte Léger, coordonnatrice au programme d’immigration réunit ainsi chaque année des conditions idylliques pour faire du stage des jeunes français une expérience de vie incomparable.

« Avant la France Savoure le Manitoba j’avais fait plusieurs stages dans le monde mais jamais je n’ai été aussi bien traité qu’ici, explique Cyril Blot. En plus de l’accueil extraordinaire de l’ANIM, la gentillesse des Manitobains et la qualité de vie winnipégoise nous ont conquis et nous ont donné envie de revenir dès les premières semaines de stage. »

D’autre part, l’ensemble des opportunités d’avenir offertes par la France Savoure le Manitoba et la restauration winnipégoise ont poussé les deux jeunes français à faire le grand saut.

« Winnipeg est une plaque tournante de la restauration, explique Cyril Blot. Sa situation géographique centrale en fait un lieu de visite pour les affaires, entre autres, offrant de belles opportunités professionnelles.

« De plus, la qualité de notre formation en France fait que les restaurateurs winnipégois sont très satisfaits du travail des stagiaires français, nous offrant ainsi souvent à la fin de notre stage des emplois très intéressants », ajoute-t-il.

Cyril Blot connaît ainsi une dizaine d’anciens stagiaires du programme qui ont décidé de revenir au Manitoba après avoir terminé leurs études.

Aujourd’hui respectivement sommelier, manager et chef de partie en cuisine, la section plats chauds, du luxueux restaurant 529 Wellington Crescent, Cyril Blot et Maryline Macard savourent donc chaque jour les opportunités que leur stage leur ont offert quelques années plus tôt.

« Nous avons commencé dans ce restaurant en stage, et le gérant propriétaire nous a offert de revenir, explique Maryline Macard. Après mon stage je suis rentrée une année en France pour finir mon diplôme et trois jours après mon examen final j’étais dans l’avion pour revenir, car durant la France Savoure le Manitoba, j’avais clairement vécu les quatre plus beaux mois de ma vie », conclut-elle.

William SINEUX | journaliste

Catégorie: Actualités

Tags: , ,