Un peu de France à St James

Le Canadien originaire du Vietnam, Cam Tran, a des liens forts avec la France. En plus d’avoir un oncle installé à Paris à qui il rend visite régulièrement, il y a vécu plusieurs mois afin d’obtenir un diplôme en pâtisserie.

 

LA LIBERTÉ (PRESSE CANADA)

Cam Tran ouvrira bientôt son premier restaurant, Café Ce soir, qui offrira un service bilingue.

En effet, Cam Tran a étudié les arts culinaires au collège Red River de Winnipeg avant d’aller en France. Aujourd’hui il s’apprête à ouvrir d’une semaine à l’autre son premier restaurant d’inspiration française, Café Ce soir, de 20 couverts. (1)

« Je ne trouvais pas d’emploi, ni en France ni à Winnipeg, donc j’ai décidé d’ouvrir mon premier restaurant, explique le proprié­taire, chef et pâtissier du Café Ce soir. J’ai travaillé en cuisine française pendant quatre ans, à la Vieille Gare, et je suis spécialisé en pâtisseries françaises, donc je voulais quelque chose de français, avec quelques touches asiatiques car ce sont mes origines. »

S’il a d’abord cherché un emplacement à Saint-Boniface sans succès, c’est finalement à St James qu’il s’est installé. « Je suis satisfait de ça car il n’y a pas à St James de petit restaurant pour prendre un repas ou une part de gâteau, souligne Cam Tran. Ça va apporter une nouvelle ambiance dans le quartier. »

Expérience française

Si le menu va offrir un mélange de cultures, l’expérience française restera prédominante. « Je veux créer une ambiance de France dans mon restaurant, affirme Cam Tran. Je prévois diffuser de la musique française ou québécoise, et ma décoration sera composée de peintures et de photos de la France.

« De plus, j’ai embauché des serveurs qui sont tous bilingues et nos menus sont aussi bilingues, ajoute-t-il. Moi aussi, je suis bilingue. »

En termes de menu, Cam Tran proposera notamment de la soupe à l’oignon, de la salade niçoise ou César, un sandwich brioché de bison et de gouda ou encore des rouleaux de printemps.

Quant aux desserts, sa spécialité, la liste est longue et elle inclut le Saint-Honoré, la galette des rois, le gâteau basque ou encore des crèmes brûlées aux parfums variés. « Je vais aussi proposer de la nourriture à emporter, et je peux faire tout ce que le client veut en termes de gâteaux, ajoute Cam Tran. L’objectif, c’est qu’on ait du fun. »

Comme chez soi

Cam Tran espère que ses clients se sentiront au Café Ce soir comme chez eux, autour d’un bon repas avec un verre de vin, ou encore d’un café avec une part de dessert.

« Mon objectif, c’est que les clients prennent plaisir à souper au Café Ce soir, qu’ils soient ou non accompagnés, confie le propriétaire. Je veux créer une ambiance amicale et décontractée, où les gens se parlent entre eux comme au café du coin.

« Mon idée n’est pas d’offrir de la cuisine gastronomique, sauf pour certaines occasions spéciales comme le nouvel An, mais plutôt de faire en sorte que les gens se sentent comme à la maison », conclut-il.

(1) Le Café Ce soir, au 937, avenue Portage, sera ouvert pour commencer du mardi au jeudi de 14 h 30 à 23 h et les vendredis et samedis de 14 h 30 à 2 h. Info. : www.cafecesoir.ca ou 204 414-SOIR.

 

Par Camille HARPER-SÉGUY

Catégorie: Économie

Tags: