Un budget pour des projets

Le budget 2012-2013 de l’Université de Saint-Boniface permet à l’établissement postsecondaire de réaliser plusieurs travaux d’envergure.

 

La Liberté, presse francophone au Manitoba-Canada.

René Bouchard.

 

« Cette année, on est contents car on a un budget équilibré tout en étant capables de réserver des fonds pour faire avancer certains projets prioritaires », se réjouit le vice-recteur à l’administration et aux ressources de l’Université de Saint-Boniface (USB), René Bouchard. L’USB a en effet voté le 22 mai dernier son budget de fonctionnement pour l’année 2012-2013, qui s’élève à 27,3 millions $. Cela représente une légère augmentation par rapport à 2011-2012, du fait notamment d’une hausse des octrois et subventions reçues de la Province.

« Presque la totalité du budget de fonctionnement est affecté au financement des programmes et des cours déjà en place à l’USB, précise René Bouchard. C’est important pour maintenir notre qualité de services et rester à la page.

« Toutefois, poursuit-il, l’équipe de direction détermine chaque année des projets à faire avancer en priorité, après les fonds de roulement utilisés. Cette année, avec un budget plus élevé qu’en 2011-2012, on en prévoit plusieurs. »

Sportex

L’une des priorités établies par l’USB pour l’année 2012-2013 est la rénovation du Sportex. « Ce sera un projet d’envergure sur trois à cinq ans, explique René Bouchard. Le plan reste à finaliser, mais les travaux de la première phase devraient commencer dès cet été. Le budget pour la première phase est de 150 000 $ à 200 000 $. »

L’objectif est de remplacer l’équipement du Sportex par des machines plus modernes, mais aussi d’embellir l’espace, notamment en refaisant la peinture.

« Ça fait longtemps qu’aucun gros investissement n’a été fait sur le Sportex autre que pour le maintien habituel, révèle le vice-recteur. Avec ces rénovations, on pourra offrir de meilleurs services à notre clientèle, voire même peut-être des nouveaux. »

Rebranding

Une autre priorité de l’USB est le changement de son identification visuelle de Collège universitaire Saint-Boniface (CUSB) à USB, qui a déjà commencé en 2011-2012. « On doit changer toutes les affiches, la signalisation interne et externe, la documentation, les cartes de visites, les sites et sous-sites Internet, tous les endroits où le CUSB était identifié, énumère René Bouchard. C’est un gros travail! »

Le budget pour le rebranding de l’USB est d’environ 200 000 $. Le nouveau logo officiel de l’USB devrait être dévoilé à la rentrée de septembre prochain.

« Ensuite, on doit aussi travailler à la promotion de ce nouveau nom, ajoute le vice-recteur. C’est du travail, mais c’est surtout une très bonne opportunité de mieux nous faire connaître. »

Communiquer

Enfin, l’USB donne une place importante à sa communication. « On veut continuer à concentrer des efforts sur l’amélioration de notre site Internet et de nos services Web, notamment pour ce qui est de l’éducation à distance et des informations disponibles sur le site, rapporte René Bouchard. L’Internet est un outil critique de communication qui évolue vite, donc il est nécessaire de se maintenir à la page. »

De même, l’USB veut travailler ses relations avec les divisions scolaires franco-manitobaine et d’immersion. « On va regarder à nos ressources humaines pour améliorer notre programme de recrutement d’étudiants, conclut René Bouchard. Les élèves de ces divisions scolaires sont nos futurs étudiants potentiels. On veut pouvoir mieux les atteindre et les garder intéressés à venir étudier à l’USB. »

 

Catégorie: Économie

Tags: