L’Ouest engagé et engageant

Le 19 septembre 2013, le théâtre McPherson de Victoria ouvrira ses portes pour une occasion bien particulière : Le Chant’Ouest 2013. Un concours déterminant dans l’histoire de la musique francophone au Canada.

Kelly Bado, finaliste à Chant’Ouest 2013.

Kelly Bado, finaliste à Chant’Ouest 2013.

Comme chaque année, le concours Chant’Ouest met en compétition quatre francophones issus respectivement du Manitoba, de la Saskatchewan, de la Colombie-Britannique et de l’Alberta. Quatre artistes émergents, prêts à tout pour remporter leur place en demi-finale au Festival international de la chanson de Granby de 2014. Quatre univers, un seul gagnant. Un évènement clé pour les musiciens francophones de l’Ouest et du Nord impatients de se faire un nom et de fouler les grandes scènes du pays.

Mais ce concours n’est que la première pierre d’un édifice beaucoup plus grand. Car le spectacle du Chant’Ouest, ouvert à tous, ne fait qu’inaugurer le Contact Ouest du 19 au 22 septembre 2013. « Le Chant Ouest et le Contact Ouest sont complémentaires, explique Aimé Boisjoli, président de la Société Chant’Ouest. Le premier permet de faire émerger plusieurs artistes, les outille à travers une semaine de formation professionnelle et leur donne un aperçu de comment se déroule la vie d’artiste. Le second est ce qui va permettre de diffuser leur talent. Au cours de ces quelques jours, chaque artiste va pouvoir rencontrer des professionnels du milieu de la musique afin de faire parler d’eux. »

Depuis le lancement de ce concours, le Manitoba s’est frayé une place sous les projecteurs. Chaque année, le Chant’Ouest est en effet une vitrine du dynamisme musical de Winnipeg. « Les manitobains raflent systématiquement la moitié des prix, affirme Aimé Boisjoli. Le fait est qu’à Winnipeg, il y a une très forte concentration de francophones dans un lieu limité. Cela crée une émulation collective qui stimule l’inventivité de nos artistes. »

| Notes militantes

Cette année, Kelly Bado est la gagnante des Découvertes manitobaines en chanson organisé par le 100 NONS le 22 juin dernier. Une place qui lui assure son ticket pour représenter le Manitoba lors du concours Chant’Ouest du 19 septembre 2013. Une opportunité pour elle de faire entendre sa voix, et surtout, ses idées. « Mes chansons sont communicatives, explique la jeune fille, j’ai un message à faire passer. »

 

Kelly Bado est sélectionnée au concours Chant’Ouest! 2013. Elle nous offre un aperçu a capella de l’une des compositions qu’elle présentera au concours.

« Il y a une cause qui me touche particulièrement, précise-t-elle, c’est celle de la pauvreté. Beaucoup de gens pensent qu’ils sont seuls alors qu’il y a quelqu’un, quelque part, qui vit la même situation qu’eux. Moi je veux dire à l’Afrique de prendre son courage à deux mains, de se soulever car elle est capable de faire la différence. Je me situe du côté de l’espoir. »

Sa musique soul et un brin RnB ne vaut ainsi pas que pour elle-même. Elle n’a pas vocation à être chantée mais bien à être entendue. « À travers la musique, je ne me demande pas ce que j’aime, mais ce que je peux faire, assure Kelly Bado. J’ai la chance d’être douée là-dedans alors il faut que je me serve de mon talent comme d’une arme pour dire les choses.

« Quand tu participes au Chant’Ouest tu y vas évidemment pour gagner. Mais avant tout, insiste-telle, tu y vas pour convaincre le public de ce que tu es en train de véhiculer. Tu y vas pour qu’il t’écoute. »

 

Par Chloé LE MAO
Catégorie: Culturel

Tags: ,