Un parc à soutenir

Un projet de parc d’aspersion et de planchodrome est en œuvre à Sainte-Anne, et la communauté est appelée à la générosité pour la troisième fois.

LA LIBERTÉ (PRESSE)

Jamie Rodger et Celeste Plouffe.

 

Par Camille HARPER-SÉGUY

Afin de doter la ville de Sainte-Anne de son tout premier planchodrome et parc d’aspersion, la présidente du Sainte-Anne Recreational Park, Jamie Rodger, et sa vice-présidente, Celeste Plouffe organisent le 7 septembre une soirée Bud, Spud et Steak de collecte de fonds. (1)

« En totalité, on doit collecter au moins 300 000 $ auprès de la communauté, peut-être davan­tage selon les subventions qu’on aura pu obtenir, annonce Céleste Plouffe. On a du travail! »

Elle précise que le Bud, Spud et Steak est la troisième activité de collecte de fonds que la présidente et elle organisent au profit du parc d’aspersion et du planchodrome. Les deux premières collectes de fonds ont déjà rapporté quelque 11 000 $.

Jamie Rodger note toutefois qu’il y a « encore beaucoup de personnes qui n’ont pas entendu parler de notre projet de parc car on n’en est qu’au début, et on préfère garder l’argent reçu pour le développement du projet plutôt que pour son marketing. On espère donc que le Bud, Spud et Steak ouvrira d’autres yeux dans la communauté ».

Un besoin

Si toute la communauté n’a pas encore entendu parler de la nouvelle, le projet de parc d’aspersion et de planchodrome ne fait pas moins l’unanimité chez ceux qui le savent.

« Tout le monde est excité, assure Jamie Rodger. Il était temps qu’on ait quelque chose à Sainte-Anne car les enfants n’ont pas d’endroit pour faire de la planche à roulettes ou du vélo BMX, ni pour s’amuser avec de l’eau. »

« Il n’y a rien à Sainte-Anne de vraiment organisé pour les enfants, il faut les conduire jusqu’à Steinbach, renchérit Celeste Plouffe. De plus, c’est payant pour entrer.

« Notre parc sera gratuit car il y a beaucoup de familles à revenus modérés dans notre communauté, poursuit-elle. C’est important que tous y aient accès. Ça crée des opportunités pour les familles de rester à Sainte-Anne au lieu de partir s’installer ailleurs. »

Outre les enfants et les familles, la communauté toute entière bénéficiera de telles infrastructures. « Le parc d’aspersion et le planchodrome amèneront certainement à Sainte-Anne des gens de l’extérieur, qui ensuite utiliseront nos restaurants, nos magasins, nos installations, explique Celeste Plouffe. C’est bon pour notre économie. »

Débuts

La route est cependant encore longue avant l’ouverture du parc d’aspersion et du planchodrome de Sainte-Anne. Celeste Plouffe et Jamie Rodger travaillent en ce moment avec la Ville de Sainte-Anne sur les plans de ce parc multiusages.

« On prévoit quatre étapes au projet, d’abord le parc d’asper­sion, puis le plancho­drome, puis l’installation de bancs et de balançoires, et enfin l’ouverture d’un stationnement de camping d’une nuit avec des salles de bains à disposition », indique Jamie Rodger.

« Le tout pourrait prendre dix ans à être terminé, précise Celeste Plouffe, mais la première phase commencera d’ici le printemps 2013. Sinon, on perdra nos subventions. »

Pour l’heure, la présidente et elle misent sur le Bud, Spud et Steak pour augmenter les fonds pour le parc.

« Les évènements Bud, Spud and Steak sont très populaires à Sainte-Anne et ils rapportent bien, conclut Jamie Rodger. De plus, il y a à Sainte-Anne quatre écoles et deux garderies, ce qui fait beaucoup de monde qui va pouvoir utiliser le parc d’aspersion ou le planchodrome! »

(1) Le 7 septembre de 17 h à 20 h au Club de curling de Sainte-Anne.
Entrée adultes : 20 $, enfants : 5 $. Billets en vente au 204 371-6093. Une option végétarienne et un menu enfants sont disponibles.

Catégorie: Communautaire

Tags: