120 ans de collaboration

À la fin des années 1800, Louis Malo et son épouse, en provenance du Québec, ont élu domicile dans ce qui deviendra Saint-Malo. L’année 2012 marque le 120e anniversaire du village et les festivités marqueront le travail de plusieurs bénévoles et bâtisseurs de Saint-Malo.

La Liberté - Presse (MB)

La présidente de la Chambre de commerce de Saint-Malo, Lorraine Jones-Racine, est fière de l’histoire de la Municipalité de Saint-Malo, qui est racontée dans le livre À l’ombre de nos clochers, paru lors du 100e anniversaire du village en 1992.

L’année 2012 représente l’occasion, pour le village de Saint-Malo, de souligner son 120e anniversaire.

C’est sous le signe de la convivialité, et dans un esprit communautaire, que cet anniversaire sera souligné, tout au long de l’année. « C’est sous l’initiative de la Chambre de commerce de Saint-Malo que des activités ont été organisées afin de souligner le 120e de notre communauté, note la présidente de la Chambre de commerce de Saint-Malo, Lorraine Jones-Racine. Nous avons débuté l’année avec un souper dansant et nous avons plusieurs autres activités à venir, comme la fête des bénévoles. »

Une des activités qui sera au cœur des festivités est la soirée annuelle de reconnaissance des bénévoles. « Il y a beaucoup de bénévoles et de gens qui ont à cœur la communauté de Saint-Malo, ajoute Lorraine Jones-Racine. Chaque année, il y a dix bénévoles qui reçoivent un prix pour souligner leur implication au sein de notre communauté. C’est important que ces personnes soient mises en avant dans les festivités du 120e anniversaire, puisqu’elles participent à la vitalité de Saint-Malo. »

Le village tient aussi à souligner le travail de ses bâtisseurs. « Ça n’a pas toujours été facile à Saint-Malo, souligne Lorraine Jones-Racine. C’est important que les gens connaissent ceux qui ont été les premiers à s’installer ici et tout ce qu’ils ont fait pour construire notre communauté. Cela est particu­lièrement important de le faire dans nos écoles, puisque nous parlons ici des grands-parents, des arrière-grands-parents et des ancêtres de nos jeunes. »

De plus, chaque mois, les gens sont appelés à découvrir l’histoire d’un élément marquant de Saint-Malo, dans le bulletin régional, qui s’intitule À l’année longue. « Pour le mois de janvier, cette chronique, qui s’appelle Blast from the Past, nous présentait la résidence pour personnes âgées, le Chalet Malouin, dit Lorraine Jones-Racine. En février, c’était les écoles de Saint-Malo et ce mois-ci c’est la création de la première Caisse au Manitoba. » (1)

(1) À l’année longue est disponible en ligne à l’adresse suivante : http://www.jadorestmalo.ca

Catégorie: Communautaire

Tags: