Les résidants veulent s’unir

Une Association communautaire bilingue des résidants du centre-ville de Winnipeg est en train de voir le jour afin de donner une voix plus forte aux résidants.

 

LA LIBERTÉ - PRESSE CANADIENNE

Ben Maréga.

Quelques résidants du centre-ville, dont le francophone Ben Maréga, travaillent ensemble depuis début août 2012 pour créer une association bilingue de résidants qui s’appellera, si l’assemblée générale constituante approuve ce titre, Winnipeg Downtown Community Residents Association/Association communautaire des résidants du centre-ville de Winnipeg. (1)

« C’est l’initiative d’un ami anglophone, David Jacks, qui réside au centre-ville comme moi, explique Ben Maréga. Il y a beaucoup de problèmes ici, comme de la criminalité, des problèmes d’insalubrité ou encore un manque d’espaces communautaires.

« De plus, quand il y a un nouveau projet, ça se fait quel que soit notre sentiment à son sujet car on n’a pas d’association des résidants pour faire pression, ajoute-t-il. C’est pour changer cela qu’on a commencé à se regrouper. On a besoin d’une voix et d’oreilles pour les résidants, notamment auprès du conseil municipal et sur les projets de développement du centre-ville. »

David Jacks et lui ont ainsi rassemblé un groupe de six personnes, qui a déjà grandi à plus d’une dizaine de membres en moins de trois semaines. Les limites géographiques de l’association sont l’avenue Portage ouest, la rue Main, la rivière Assiniboine et le boulevard Memorial.

Quant aux membres admissibles, il s’agit de « toute personne qui reste au centre-ville quand il n’y a plus personne, c’est-à-dire les résidants, mais aussi les sans-abri qui errent au centre-ville ou encore les employés de nuit, précise Ben Maréga.

« Quand le groupe a commencé, on a d’abord discuté sur Twitter et Facebook, puis on a décidé qu’on se rencontrerait tous les jeudis soirs, poursuit-il. On grandit à chaque rencontre. Les gens veulent venir et partager leurs problèmes. Ce qui ressort beaucoup, ce sont les travaux, l’insécurité et l’aménagement du centre-ville. »

Ce partage est d’autant plus important que l’Association a l’intention d’identifier lors de son assemblée constituante quelques causes prioritaires autour desquelles rassembler ses efforts.

« On a déjà beaucoup de choses à explorer sur la table, assure Ben Maréga. On espère travailler avec d’autres associations communautaires du centre-ville, comme Central Neighborhood Development Corporation, ainsi qu’avec le Downtown Winnipeg Biz. Les deux nous ont déjà promis leur soutien. On a tous le même intérêt, le développement d’un centre-ville avec un vrai sens communautaire, au lieu d’être seulement des individus qui habitent au centre-ville. »

D’ailleurs, l’association des résidants en devenir a déjà réservé une table d’exposition lors de l’évènement multidisciplinaire organisé par le Downtown Winnipeg Biz du 7 au 9 septembre prochain, Manyfest. Ils en profiteront pour se faire connaître.

« Manyfest répond à la volonté de développer un sens communautaire en montrant aux gens qu’il y a des choses à faire au centre-ville, donc on aime ce genre d’activité, assure Ben Maréga. De plus, comme on n’a pas de fonds pour le moment, on va profiter de ces évènements qui sont conformes à notre vision pour parler de notre groupe. »

Par ailleurs, le membre fondateur francophone a tenu, dès le début, à ce que l’association soit bilingue.
« Pour le moment, je suis le seul francophone impliqué, mais je sais qu’il y a beaucoup d’autres francophones qui vivent au centre-ville, confie Ben Maréga. C’était donc important pour moi que cette association soit bilingue. Je veux pouvoir inviter les francophones à s’exprimer en français s’ils le veulent, ne pas mettre de barrières.

« De plus, si l’association est bilingue, ça va susciter des discussions pour mieux connaître les francophones, espère-t-il. Les anglophones du centre-ville ne connaissent pas bien l’histoire de la partie francophone de Winnipeg. En rendant notre association bilingue, on pourrait donc rehausser leurs connaissances au-delà du centre-ville. »

(1) L’assemblée générale constituante devrait avoir lieu fin septembre prochain mais la date exacte reste à déterminer.

 

 

Catégorie: Actuel

Tags: