La vie après Kyoto

Le président de l’Université de Winnipeg, Dr Lloyd Axworthy, croit que l’environnement est la responsabilité de tous (photo : Gracieuseté Dan Harper).

Le Protocole de Kyoto n’est plus en vigueur au Canada. Sans stimulant, comment le Manitoba peut-il vaincre la pollution créée par les émissions de gaz à effet de serre?

Jocelyne NICOLAS | presse1@la-liberte.mb.ca

Le gouvernement canadien a annoncé, le 12 décembre, son retrait du Protocole de Kyoto. Le Protocole, qui est entré en vigueur en 2005 au Canada, a fixé l’objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre (EGES) de 5 % dans 37 pays d’ici 2012.
Les réactions face à cette annonce sont mitigées. Le directeur général de la Manitoba Environmental Industries Association, John Fjeldsted, n’est pas surpris. « Nos membres créent et distribuent des technologies durables, explique-t-il. Depuis que l’accord a été signé, nous avons vu peu d’actions concrètes de la part du gouvernement pour encourager des initiatives vertes. Pour moi, le fait que le Canada n’ait pas atteint ses objectifs n’est pas une nouvelle. »
Mais selon le président de l’Université de Winnipeg, Dr Lloyd Axworthy, il ne suffit pas de blâmer le gouvernement et de…Lire l’article complet dans l’édition en ligne.

 

 

Catégorie: Actuel

Tags: