Des résidences chez Canada Packers?

L’entreprise hôtelière Canad Inns veut construire un nouveau quartier résidentiel à Saint-Boniface. Entreprises Riel et la Ville de Winnipeg voient le projet d’un œil favorable.

 

Daniel Lussier.

Daniel Lussier.

La chaîne hôtelière Canad Inns prévoit construire quelque 600 résidences sur le site de l’ancienne usine de transformation de viande Canada Packers, rasée en 2001.

« Nous aimerions construire des résidences unifamiliales ainsi que des immeubles, indique le principal des finances de l’entreprise manitobaine, Daniel Lussier. De plus, nous comptons faire du développement commercial, en installant sur un coin du terrain des entreprises qui seraient à l’appui du nouveau quartier, telles qu’une épicerie, des bureaux de soins dentaires et chiropratiques, sans parler d’une pharmacie. »

La firme a acheté le terrain, qui a une superficie de quelque 170 acres, en 2007, alors qu’elle prévoyait y construire un nouveau stade de football pour les Blue Bombers de Winnipeg. « D’habitude, Canad Inns n’entreprend pas du développement résidentiel, indique Daniel Lussier. Or, maintenant que nous avons le terrain en main, l’idée nous sourit. Ce serait certainement bénéfique pour Saint-Boniface et pour les résidants potentiels, étant donné la proximité du terrain au centre-ville de Winnipeg. »

Le directeur général d’Entreprises Riel, Normand Gousseau, est du même avis. « Nous sommes très favorables au projet de Canad Inns, maintient-il. En fait, Entreprises Riel participe aux négociations entre Canad Inns et la Ville de Winnipeg. Le terrain est vaste et nous préférons voir ce genre de développement sur le terrain, puisqu’une bonne partie de l’infrastructure nécessaire est déjà en place. Ce ne serait pas terriblement compliqué de brancher les égouts d’un nouveau quartier résidentiel au système de la Ville. Et il n’y aurait aucun besoin de construire une nouvelle caserne de pompiers; il y en a déjà une à l’angle des rues Marion et Des Meurons. »
En outre, Daniel Lussier souligne la proximité de l’école Archwood et d’un centre communautaire. « La présence de tels établissements rend le site fort alléchant », souligne-t-t-il.

Pour sa part, le conseiller municipal de Saint-Boniface, Daniel Vandal, se dit très heureux du projet.

« La Ville de Winnipeg est déjà en négociations avec Canad Inns pour l’installation des égouts et autres infrastructures requises, indique-t-il. En fait, nous sommes tellement optimistes que la somme de 1,3 million $ a été prévue dans le dernier budget municipal pour amorcer une étude de conception fonctionnelle de l’intersection des rues Archibald et Marion, qui doit être agrandie et rendue plus efficace pour empêcher les embouteillages majeurs. »
Resterait la décontamination d’une partie du terrain, souligne Normand Gousseau. « La majorité du travail a déjà été complétée, mentionne-t-il. Mais il faut s’occuper de ce qui reste : des fondations, des tuyaux d’égouts, des carcasses de bœuf enterrées, et des traverses en bois de chemin de fer. Il reste à déterminer qui sera responsable des travaux. »

Daniel BAHUAUD | Journaliste

Catégorie: Actuel

Tags: , , ,