« Ça risque de prendre beaucoup de temps »

En accueillant une famille syrienne, Marcel Matte et Alfred Fillion sont déjà dans l’esprit du temps des Fêtes. Les représentants du groupe de parrainage des paroisses Saint-Joachim, de La Broquerie et de Saint-Émile, de Saint-Vital, attendaient depuis janvier l’arrivée des Syriens. Les contrôles de sécurité, qui avaient retardé la famille préalablement assignée au groupe, ont nécessité l’accueil d’une autre famille.

En accueillant une famille syrienne, Marcel Matte et Alfred Fillion sont déjà dans l’esprit du temps des Fêtes. Les représentants du groupe de parrainage des paroisses Saint-Joachim, de La Broquerie et de Saint-Émile, de Saint-Vital, attendaient depuis janvier l’arrivée des Syriens. Les contrôles de sécurité, qui
avaient retardé la famille préalablement assignée au groupe, ont nécessité l’accueil d’une autre famille.

Alors que La Liberté allait sous presse, le 28 novembre, l’équipe de parrainage des paroisses de Saint-Joachim et de Saint-Émile était à l’aéroport pour accueillir la famille Rezieh, originaire d’Alep, en Syrie. Pour Alfred Fillion et Marcel Matte, la rencontre tant souhaitée depuis l’automne de 2015 allait enfin devenir réalité.

Daniel BAHUAUD

Catégorie: Actuel