Gouvernement responsable

Cette semaine, la réflexion porte sur les responsabilités d’un gouvernement dans la société canadienne. Tout en veillant à ses dépenses, le fédéral a une responsabilité envers les droits linguistiques. Et au Manitoba, un candidat change de parti politique en préconisant un gouvernement rassembleur et proactif.

La francophonie rajoutée au menu

Le Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada, responsable de l’examen des dépenses du gouvernement fédéral, doit se plier à la Loi sur les langues officielles. Sinon les communautés francophones en souffrent.

Le rappel vient de Graham Fraser, le Commissaire aux langues officielles, dans son rapport publié le 12 janvier.

Le chien de garde fustige l’ancien gouvernement Harper de ne pas avoir tenu compte des minorités francophones lorsqu’il a imposé en 2011 ses compressions budgétaires sur l’ensemble des ministères.

« Les dommages collatéraux sont souvent invisibles, mais ce qu’on a pu voir, c’est le manque de planification, le manque de stratégie de l’Agence centrale qui est responsable de la planification financière du gouvernement. »

Graham Fraser souhaite que le Secrétariat du Conseil du Trésor se responsabilise. Et qu’il prenne la Loi sur les langues officielles au sérieux, pour s’assurer que l’austérité budgétaire ne se fasse pas aux dépens des droits linguistiques.

Le Commissaire a salué l’intention du gouvernement Trudeau, affichée dans son discours du Trône, d’encourager l’utilisation des langues officielles du pays.

Mais il ne se réjouit pas trop vite : « Un discours du Trône, c’est comme un menu. Il faut attendre l’arrivée du repas. »

Vent de changement au Manitoba?

Ça sent les élections dans la province! Et on peut déjà flairer un début d’un vent de changement. Mais peut-être pas du genre qui plairait aux progressistes-conservateurs de Brian Pallister.

Tyler Duncan, un jeune candidat néo-démocrate de la circonscription du Pas, a décidé de passer au Parti libéral de Rana Bokhari. Le candidat de 19 ans, qui siégeait jusqu’au 5 janvier à l’exécutif du NPD, ne prend pas sa défection à la légère.

« Le gouvernement provincial accuse son âge, a-t-il indiqué au Winnipeg Free Press. Il a été au pouvoir trop longtemps. Les libéraux ont une excellente opportunité de faire du bien dans le Nord de la province. Surtout que les libéraux fédéraux veulent agir concrètement pour aider les Autochtones. Le renouvellement, c’est bon. »

Le comté du Pas est néo-démocrate depuis presque 50 ans. Tyler Duncan n’est cependant pas intimidé. « Gagner n’est pas toute la partie. Le but est de rassembler les gens pour que nous puissions tous aider nos Autochtones. »

Catégorie: Actuel