Tenons compte des diversités

Madame la rédactrice,

Réseau action femmes tient à souligner le leadership et les initiatives de plusieurs politiciens et politiciennes qui ont réussi à faire renverser l’augmentation de vingt sous par billet d’autobus, proposée et adoptée à l’origine en novembre 2011 au Conseil de ville de Winnipeg. Merci aux conseillers municipaux Harvey Smith, Ross Eadie, Jenny Gerbasi et Daniel Vandal qui ont travaillé pour renverser la deuxième partie de la proposition. Ayant compris les enjeux d’une telle mesure de financement sur les familles winnipégoises, le député de Saint-Boniface, Greg Selinger et son caucus provincial ont fait toute la différence dans cette affaire. Le dossier est clos pour cette année, depuis mercredi le 14 mars 2012.

Toutes les parties nommées ci-haut ont reconnu comment les travailleuses et les travailleurs, les étudiant(e)s, les aîné(e)s, les familles de nouveaux arrivants, les jeunes, et toutes les personnes vivant dans la pauvreté auraient payé le prix de la nouvelle ligne d’autobus rapide. On l’a «échappé bel». Réseau action femmes appuie une stratégie verte pour la ville, mais cette mesure budgétaire allait à l’encontre d’une politique renouvelable ainsi que des besoins des familles winnipégoises. Afin d’attirer davantage d’usagers, il faudrait plutôt diminuer les frais d’autobus. Notre ville est riche en histoire, culture et diversité. Nous devrions faire tout notre possible pour permettre aux résidentes et résidents de se déplacer facilement en famille pour tisser des liens serrés entre nous et accélérer l’intégration des familles dans notre communauté.

Réseau action femmes tient à signaler qu’il est primordial que les instances gouvernementales entreprennent une analyse comparative entre les genres ainsi qu’une analyse comparative sur les diversités que nous retrouvons dans les groupes qui font partie de notre communauté. La majorité des usagers du système de transport public sont des femmes de tous âges, qu’elles soient mamans avec leurs bambins, étudiantes, travailleuses, bénévoles, aînées. C’est important de connaître les enjeux qui auraient appauvri davantage les femmes de notre communauté. De même, il y aurait eu de retombées graves pour plusieurs secteurs de notre population- les personnes vivant sur des revenus fixes, les familles de nouveaux arrivants qui n’ont pas les moyens de se procurer une voiture, les gens vivant avec des handicaps, des étudiants, etc. Appliquant une analyse avec une lentille de diversité, les dirigeants se rendront compte des enjeux et seraient soucieux d’inclure des mesures de protection afin d’assurer une équité auprès de toutes les couches de la population.

Grâce au travail d’organismes tel que UNPAC (MB) et du Conseil provincial des femmes du Manitoba parmi d’autres, la province du Manitoba a adopté une politique d’analyse comparative d’après les genres, et de diversité. Au nom de toutes personnes vulnérables, les membres du conseil d’administration de Réseau action femmes tiennent à exprimer toute leur reconnaissance à toutes les parties qui ont joué un rôle dans la résolution de cet enjeu.

Blandine Tona | Présidente Réseau action Femmes | Le 19 mars 2012

Catégorie: À vous la parole