À vous la parole

À vous la parole
La Liberté – Janvier 2016

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet?

Le journal est ouvert à la publication de toute lettre adressée à la rédaction à condition que l’identité de l’auteur soit connue (les noms de plume ou pseudonymes ne sont pas acceptés) et qu’elle ne contienne pas de propos diffamatoires. La rédaction se réserve également le droit de limiter la longueur des lettres ou de retourner celles dont la formulation n’est pas claire.

Le respect de la nétiquette est valable sur notre site Web. L’ensemble des règles de savoir-vivre que doivent respecter les utilisateurs des réseaux Internet et autres médias sociaux est valable sur notre site Web. À vous la parole est votre espace cependant nous devons modérer les commentaires envoyés. Les propos diffamatoires sont considérés comme un manquement à la nétiquette.

Alors à vous la parole! Réagissez sur cette page ou bien envoyez votre lettre à la rédaction de La Liberté

 

separateur

Pour un programme moderne de contestation judiciaire

Madame la rédactrice,

Au cours des récentes élections fédérales, le Parti libéral s’est engagé à remettre sur pied le Programme de contestation judiciaire du Canada (PCJC) que le gouvernement Harper avait aboli en septembre 2006.

Soutenu par un conseil d’administration appuyé de deux comités, l’un linguistique et l’autre traitant d’égalité, dont les membres étaient tous bénévoles, le programme avait soutenu et financé des causes types d’intérêt national devant les instances judiciaires canadiennes.

Le programme a soutenu et financé des causes ayant un impact sur l’avancement des droits humains au Canada, assurant ainsi aux groupes les plus vulnérables et historiquement désavantagés un accès aux tribunaux et leur donnant une voix dans la défense de leurs droits reconnus par la Charte canadienne des droits et libertés.

Depuis 2006, le Programme d’appui aux droits linguistique (PADL) fut créé, visant à promouvoir et à financer des cas types portant sur les droits linguistiques constitutionnels. Nonobstant la suppression du PCJC en 2006, un groupe de volontaires issus des communautés, de formation et d’expertise variées, ainsi qu’une poignée de salariés à temps partiel, ont infatigablement continué à supporter les causes types d’égalité dans leur cheminement devant les tribunaux et à recommander à Patrimoine canadien leur financement, sans que de nouveaux cas ne soient considérés à des fins de financement.

Plus récemment, le conseil d’administration du PCJC a communiqué avec la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, ainsi que la ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould, pour leur offrir notre support et assistance pour l’établissement d’un programme moderne de contestation judiciaire.

Nous espérons recevoir de leurs nouvelles au cours du nouvel an à ce sujet.

Linda Jones 
Présidente du Conseil d’administration du PCJC
Le 13 janvier 2016

separateur

chorale du Manitoba

de contestation judiciaire

Madame la rédactrice,

Le 6 décembre dernier, à la Cathédrale de Saint-Boniface, se sont réunis plusieurs choeurs francophones de notre communauté, en réponse à l’invitation lancée par l’Alliance chorale Manitoba. Le concert de Noël qu’ils ont présenté s’est avéré aussi énergique que varié. On y entendait tant des noëls anciens que contemporains, en passant par les incontournables chants traditionnels.

L’Alliance chorale a constaté avec joie le grand succès de cette initiative, ayant reçu de nombreux témoignages très positifs de la part du public qui était présent. Les choristes de tous âges ont démontré avec brio la vitalité de l’ampleur du chant choral au sein de la francophonie de la province, dont les membres transmettent d’une génération à l’autre leur amour de la musique ainsi partagée.

Nous remercions de tout coeur l’ensemble des choristes qui ont bien voulu faire vivre l’esprit de Noël, et en particulier les jeunes du Centre scolaire Léo-Rémillard, du Collège Louis3Riel et de la chorale Liaison de l’Université de Saint-Boniface. Nous tenons de plus à exprimer notre reconnaissance envers la Chorale des Intrépides, la chorale Les blés au vent et la chorale de la Paroisse du Précieux-Sang. Tous ces ensembles vocaux ont à la fin du concert participé au chant commun, qui n’a pas manqué d’impressionner la foule. Nous faisons remarquer, d’ailleurs, que la présence et l’encouragement des membres de l’auditoire ont été fort appréciés.

Chapeau bas à tous les participants!
Louise Dupont
Présidente,

 

separateur

Un article très apprécié

Madame la rédactrice,

Au nom de tous nos membres : Lucille Blanchette, Hélène Fontaine, Yvette Charrière, Danielle Collette, Agnès Préfontaine, Colette Préfontaine, Florence Bourgouin, Jacqueline Côté, Lynne Demarcke, Ginette Roy, Rosemarie Proteau et Isabelle Garand, j’aimerais remercier La Liberté, et en particulier Daniel Bahuaud, journaliste, du temps qu’il a passé à la rédaction de l’article concernant notre groupe Châles de Compassion paru dans La Liberté de la première semaine de janvier 2016.

Daniel a bien su mettre en relief la vraie raison d’être de notre groupe. Tous les membres avec qui j’ai parlé étaient impressionnés par le texte.

Cet article a généré de l’intérêt pour notre ministère, non seulement au niveau de la Paroisse des Saints- Martyrs-Canadiens, mais aussi d’autres paroisses avoisinantes, ainsi que de particuliers.

Grâce à l’article on nous contacte pour en savoir davantage ou pour faire une demande de participation, d’une façon ou d’une autre, ou simplement pour nous encourager.

Daniel, tu as toutes les raisons d’être fier de ton travail.

Respectueusement,

Omer Fontaine 
Le 22 janvier 2016

separateur

Catégorie: À vous la parole